DEMANDE DE DEVIS
chat
Besoin
d'aide ?

Rat Lund MetS

Caractéristiques du modèle

Type :

Rat congénique mutant

Modèle :

BBDR.cg-Leprdb/db.cp/LundRj


Provenance :

Université de Lund, 2016

Couleur et Génotype associée :

Albinos

Performance de reproduction :


Cryo
In vivo
In vitro

Présentation du modèle et domaines d’application

Le nom MET de Lund MetS pour Syndrome métabolique (METabolic Syndrome) est le nom attribué à la souche de rat développée par l’Université de Lund avec la mutation leprdb/db sur un fond génétique BioBreeding Diabetes Resistant (BBDR).

Le rat Lund MetS est un nouveau rat congénique (cg) généré par introgression d’un fragment d’ADN provenant du rat corpulent de Koletsky (cp) hébergeant une mutation du récepteur de la leptine (lepr) dans le chromosome 5 du rat BioBreeding Diabetes Resistant.
Par la suite le rat a été transféré à l’Université de Lund pour y subir 11 cycles supplémentaires de croisements backcross.
La mutation de Koletsky (lepr-) est une mutation ponctuelle qui provoque un arrêt prématuré du codon 763 (TAT > TAG, Tyr > stop) avant le domaine transmembranaire du récepteur de la leptine, ce qui tronque toutes les isoformes connues du récepteur. Lepr ou cp sont donc des mutations nulles.

Alors que les hétérozygotes (-/+) ou les homozygotes (+/+ ou wild type) pour la mutation lepr restent maigres (Lean) et normaux sur le plan métabolique, les rats Lund MetS (-/-) développent une obésité sévère dès le jeune âge (à environ 30 jours d’âge). Les rats mâles Lund MetS présentent des taux de glycémie généralement élevés, avec un groupe de rats développant une hyperglycémie sévère (plus de 200 mg/dl), avec une survie médiane au diabète de 96% (Lund MetS rat D, le D pour le diabète sévère que ceux-ci développent). Tous les rats de ce groupe développent un diabète à l’âge de 145 jours au plus tard. L’autre groupe «pré-diabétique» (Lund MetS rat M, car ils développent une maladie modérée) ne présentant que des taux de glucose sanguin marginalement élevés par rapport aux rats maigres (Lund MetS rat L, présentant le phénotype lepr +). Les rats mâles «pré-diabétiques» et les rats femelles Lund MetS ont tous deux, une tolérance au glucose altérée.

Les rats Lund MetS développent également une hypertension artérielle et des taux de cholestérol et de triglycérides élevés, partageant par conséquent bon nombre des conditions qui définissent le syndrome métabolique chez l’homme. Ils présentent une hyperleptinémie, une hyperinsulinémie et une résistance à l’insuline systémique, avec une protéinurie sévère, une hypertrophie du coeur, des reins et du foie. Les rats pré-diabétiques mâles présentent une résistance à l’insuline systémique et une augmentation compensatoire de la fonction des cellules β capables de maintenir la glycémie à des niveaux normaux ou proches de la normale. Les rats diabétiques ont plutôt une résistance à l’insuline plus prononcée et des cellules β du pancréas inefficaces, ne permettant pas d’assurer une augmentation supplémentaire de la production d’insuline.

À partir de l’âge de 14 semaines et plus, nous pouvons différencier les animaux MetS pré-diabétiques (M) des diabétiques sévères (D) chez les mâles. Il est donc possible d’adresser spécifiquement un groupe (D ou M) pour des besoins particuliers de recherches.

Principales applications et domaines de recherche

Maladies cardiovasculaires Maladies dégénératives (vieillissement) Maladies métaboliques Physiologie-Physiopathologie Préclinique

Documents utiles

Télécharger la fiche technique

picto télécharger

Certificats sanitaires

VOIR TOUS LES MODÈLES DE RECHERCHE

Voir tous les modèles de recherche

logo-janvier-labs-footer
NOUS CONTACTER

Tél. : +33 (0)2 43 02 11 91
Fax : +33 (0)2 43 02 00 15
Email : contact@janvier-labs.com

SUIVEZ-NOUS