DEMANDE DE DEVIS
chat
Besoin
d'aide ?

Rat BROWN NORWAY

Caractéristiques du modèle

Type :

Rat consanguin

Modèle :

BN/OrlRj


Provenance :

CSAL (Orléans, provenant de Microbiological Associates Inc. Dept. of Laboratory Animals - 1969) - 1987 (F38)

Couleur et Génotype associée :

Rat brun - a/a, C/C - MHC : RT1nErythrocyte antigènes : RT2a,RT3b, RT8b - Lymphocyte antigènes : RT6b

Performance de reproduction :

Animal difficile à élever avec un taux élevé de stérilité


Cryo
In vivo
In vitro

Présentation du modèle et domaines d’application

Cette souche a été créée par R.E. BILLINGHAM et W.K. SILVERS en 1958 à partir d’une mutation brown maintenue par D.H. KING et P. APTEKMAN dans un élevage fermé (BILLINGHAM et SILVERS, 1959), probablement établi à partir de rats de capture (RUSSELLINDSAY, 1979). 90 % de ces rats ont une durée de vie supérieure à 25 mois, 50 % atteignent l’âge de 32 à 35 mois.

Le rat BROWN NORWAY présente une incidence élevée de tumeurs spontanées de la vessie (28-35 % chez le mâle, 2-3 % chez la femelle) et des uretères (6-9 % chez le mâle, 20-22 % chez la femelle). Les autres tumeurs communément décrites chez le mâle sont des adénomes des ilôts pancréatiques (15 %), des adénomes de la pituitaire (14 %), des sarcomes lymphoréticulaires (14 %) et chez la femelle, des adénomes pituitaires (26 %), carcinomes des uretères (22 %), des adénomes adreno cortical (19 %), des sarcomes vaginaux (19 %), des fibroadénomes des glandes mammaires (11 %). Il est également décrit une augmentation du risque de développement de cancer et des métastases avec l’âge chez la femelle. Une des autres caractéristiques du BROWN NORWAY est un taux important de maladie de l’endocarde chez les animaux âgés.

Important : La lignée BROWN NORWAY de JANVIER LABS est atteinte d’une dystrophie de la rétine qui serait liée à une disparition des photorécepteurs. Les coupes histologiques montrent que la couche des cônes et des bâtonnets disparaît alors que la couche nucléaire externe est dysplasique avec une hyperplasie / hypernucléarité sectorielle jusqu’au contact de l’épithélium rétinien pigmentaire. L’aspect très particulier de la rétine serait à rapprocher de certaines dysplasies rétiniennes du chien où la rétine forme de place en place des replis (« folds ») avec la formation de rosettes plus ou moins nombreuses qui sont toutefois absentes chez ces rats.

Principales applications et domaines de recherche

Immunologie Maladies dégénératives (vieillissement) Maladies métaboliques

Documents utiles

Télécharger la fiche technique

picto télécharger

Certificats sanitaires

Paramètres biochimiques et hématologiques

Données de reproduction

Souche élevée en monogamie

VOIR TOUS LES MODÈLES DE RECHERCHE

Voir tous les modèles de recherche

logo-janvier-labs-footer
NOUS CONTACTER

Tél. : +33 (0)2 43 02 11 91
Fax : +33 (0)2 43 02 00 15
Email : contact@janvier-labs.com

SUIVEZ-NOUS